Exil en terre inconnue

Quelques milliers de kilomètres séparent Paris et Saigon, la France et le Vietnam. Se construire ou se reconstruire dans un pays qui n’est pas le notre n’est pas chose facile. Comprendre ces exilés et leurs appréhensions ne l’est pas non plus finalement. Caroline Guiela Nguyen et la compagnie théâtrale les Hommes Approximatifs ont souhaité nous éclairer et nous informer en montrant ces destins brisés sur les planches.

Saigon est une pièce dramatique ayant pour décor un restaurant vietnamien. Ce genre de lieu est propice au voyage grâce à la gastronomie asiatique qu’il propose. En effet, si ce n’est par la langue, comment pourrait-on savoir s’il se trouve en France, en Europe ou même dans un autre continent ? Il accueillera Caroline Guiela Nguyen et ses 11 comédiens qui raconteront les histoires de nombreux personnages contraints à l’exil.

Entre fiction et réalité, cette œuvre donne à réfléchir. Entre 1956 et 1996, les allers-retours n’ont jamais cessé entre les deux pays et ils se firent rarement de plein gré. La guerre d’Indochine a laissé des traces, c’est le moins que l’on puisse dire. Installés depuis des années en France, certains exilés n’ont d’ailleurs plus beaucoup de souvenirs de leur pays natal, le temps jouant ainsi en faveur de l’oubli. Aujourd’hui, Saigon n’est plus, Hô-Chi-Minh-Ville l’a remplacé comme un signe de changement.
Tourner la page et avancer ne signifie pas pour autant rayer les lignes du passé. Ce travail, chargé d’histoire, est salué par la critique depuis son passage à Avignon en 2017.

« Saigon » au Théâtre de Saint-Nazaire
Mercredi 12 et jeudi 13 décembre à 20h
letheatre-saintnazaire.fr