Sortie : 1er février
Style : Folk / Rock
℗ Barclay

Lou Doillon est apparue discrètement dans le paysage musical français en 2012 avec un premier EP ICU. Le morceau au titre éponyme est encore aujourd’hui l’un de ses plus gros succès. Elle enchaîna avec Places, un 11 titres salué par la critique. Lou ne porte pas le nom de sa maman mais il le suit constamment. La chanteuse a cependant su en faire une force en se détachant et en créant sa propre carrière musicale sans oublier ses contrats de mannequinat ou ses quelques rôles cinématographiques. Sur ce dernier point, c’est de son père qu’elle tient, le réalisateur Jacques Doillon. Sa vie, son enfance et ses anecdotes rempliraient un livre, contentons-nous de sa discographie déjà bien remplie. Entre folk et rock, Lou Doillon a naturellement su trouver son style caractéristique.

lou doillon soliloquy

Tout comme sa demi-sœur, c’est l’anglais qui prend place dans ses chansons. Elle poursuit son chemin en proposant en 2019 un nouvel opus. Ce 3ème album nommé Soliloquy investit les bacs quatre années après Lay Low et son titre emblématique “Where To Start”. Les deux premiers morceaux de ce disque sonnent plutôt rock mais l’intensité retombe avec “All These Nights”. Cette alternance marque le projet, on retrouve par exemple le folkeux “It’s you” suivie du vacillant “Too Much”. Viens ensuite “Burn”, à l’image du travail final, premier single sorti à la fin 2018. Sans aucun doute, avec cet album dans la même veine que les précédents, Lou Doillon ne décevra pas son public.

Coup de cœur : “The Joke”