Vanina Pietri, Merwan Rim et Joshai de la troupe “Le retour des dix commandements” nous ont accordé un entretien afin d’en savoir plus sur le remake de la comédie musicale à succès. 16 ans après, ils feront en sorte de convaincre à nouveau le public !

Lemon : Qu’est-ce qui vous a motivé dans ce projet ?

Merwan Rim : Nous avons déjà participé à la première comédie musicale il y a 15-16 ans avec Joshai en tant que « remplaçants ».

Joshai : Vu le talent présent il n’y a pas vraiment de remplaçants, chaque interprète est apte à assumer le rôle. Nous étions les plus jeunes de la troupe à l’époque.

Reprendre une comédie musicale aussi connue, qu’est-ce que cela vous fait ?

Joshai : Nous sommes enchantés de rencontrer de nouveau le public, nous sommes ravis de voyager. Nous avons conscience de la beauté du spectacle et de la teneur des propos, nous avons donc à coeur de renouveler ce spectacle encore et encore, et de l’inscrire dans une nouvelle époque. Nous re-proposons ce spectacle de manière artistique avec énormément de nouveaux talents, nous sommes très heureux de partir sur cette tournée !

Merwan Rim : Il y a une attente du public, ils ont envie de revoir ce succès. Certes ce sera un peu différent mais il y a une trame existante avec des mises en scène et des chansons. Nous reprenons le spectacle à l’identique. C’est une version 2.0 du spectacle (rires). Nous avons les mêmes décors, costumes, maquillages…

Vanina Pietri : Même si nous reprenons le spectacle à l’identique, nous y avons chacun apporté notre touche. Nous l’avons forcément interprété différemment.

Qu-est-ce qui était différent dans la préparation de ce remake ?

Joshai : Comme ce n’est pas une création nous n’avons pas eu besoin de 2 mois de préparation, 5 semaines ont suffit. C’est une re-création..
Merwan Rim : Nous avons mis 5 semaines pour remonter le spectacle, c’était un peu un tour de force ! Joshai et moi avions par exemple des habitudes à corriger. Il fallait aussi faire face aux doutes des nouveaux arrivés. C’était intense !

Et vous Vanina, comment êtes-vous arrivée sur le projet ?

Vanina Pietri : J’ai vu Kamel Ouali lors d’une soirée (NDLR le chorégraphe). Il m’a dit de tenter ma chance au casting. Les auditions devant la production se sont bien passées et ils m’ont recontacté un mois plus tard pour me dire que c’était bon. C’est réellement un rêve qui se réalise pour moi. Je suis venu de Corse à Paris pour la danse et le chant. Vu de notre île, c’est vraiment une autre dimension ce qu’il se passe ici. Je suis parti à 16-17 ans de Corse afin de me préparer pour ce métier. J’ai intégré une école de danse-jazz à Lyon et je suis parti ensuite à Paris où tout n’a pas été simple, les chambres de « bonne »… La Star Academy, de 2012 à 2013, était vraiment une bonne formation pour moi. Rien n’arrive par hasard.
Et ce rôle continue de me faire apprendre. Joshai et Merwan m’ont bien aidé à mon arrivée sur ce spectacle, j’avais un peu la pression. (rires)

Qu’avez-vous fait depuis Les Dix Commandements Merwan ?

Merwan Rim : Depuis 2000, j’ai fait mon « bonhomme de chemin » entre les comédies musicales (Le Roi Soleil, Mozart l’Opéra Rock), les musiques de films, les projets en solo… Je reviens d’une certaine manière à l’origine de ma carrière avec ce spectacle. Je suis passé de la doublure au poste de titulaire, c’est une sorte de récompense pour moi. J’ai une attache particulière à ce spectacle. Quand Eli Chouraqui (NDLR le producteur) nous a recontacté moi et Joshai, nous avons accepté sans réfléchir.

Quel message peut faire passer ce spectacle ?

Merwan Rim : Pleins de signes montrent que ce spectacle va au-delà du spectacle. Je m’explique, nous avons l’impression de jouer autre chose qu’une simple partition. Il y a une vraie attente du public, c’est un spectacle qui représente le « vivre ensemble ». Ce n’est pas juste des paroles. Au-delà de la religion, nous visons un public élargi. Le spectacle n’est pas du tout communautaire. Ce n’était pas gagné d’avance, particulièrement à sa création. Ce spectacle a été créé de manière universelle et nous avons la chance de faire revivre des tubes comme « L’envie d’aimer », « Le dilemme »…

Vanina Pietri : Nous l’avons bien vu d’ailleurs lors des dernières représentations, le public représente la France dans son ensemble.

Comment se sont passées vos premières dates à l’Accor Hôtels Arena ?

Vanina Pietri : Nous avons eu de très bon retours. Les gens attendaient vraiment de revoir ce spectacle. Chaque soir, l’intensité montait au fil de la représentation. C’était vraiment un challenge pour nous que ce soit pour toucher ceux qui ne l’avaient pas vus la première fois ou pour faire redécouvrir ceux qui avaient été convaincus en 2000.

Merwan Rim : Certaines personnes dans le public l’avaient déjà vu mais sont revenus avec leurs enfants notamment. Nous sommes très chanceux de pouvoir jouer ce spectacle !

Il y a 15 ans le paysage musical n’était pas du tout le même ..

Merwan Rim : En ce moment il y a 17 comédies musicales à Paris alors qu’à l’époque on pouvait les compter sur les doigts de la main (Notre-Dame de Paris, Roméo et Juliette…). C’est plutôt de bonne augure car les spectateurs répondent présents. Nous sommes encore loin de New York ou Londres où des dizaines de spectacles se jouent en même temps.

Un mot sur votre tournée provinciale ?

Merwan Rim : Pour l’instant nous partons de janvier à juillet pour environ 70 dates avec la possibilité de jouer de nouvelles dates à Paris en fin de tournée.
Le Zénith de Nantes est d’ailleurs l’un des plus beaux de France, il est magnifique !

Joshai : Nous sommes venus à Nantes d’ailleurs il y a 16 ans au Parc des Expositions.

Le retour des Dix Commandements
Samedi 28 janvier 2017 à 20h30 et le dimanche 29 janvier 2017 à 14h30.
Zénith Nantes Métropole – Boulevard du Zénith à Saint-Herblain
www.ospectacles.fr

Propos recueillis par Alban Chainon-Crossouard