Depuis sa création en 1989, le Théâtre du Sphinx s’est imposé comme un lieu incontournable de la scène théâtrale nantaise. Porté par son directeur-fondateur, Patrice Fourreau, il fête ses 25 ans d’existence.

Un lieu
Situé au 9 rue Monteil dans le quartier Champ de Mars, près du centre ville, le Sphinx est composé de plusieurs espaces accessibles à tous : l’accueil, la billeterie, la salle de spectacle ou le Café des Utopies (le café détente du Sphinx). Dans une atmosphère intimiste vous serez, à coup sûr, accueilli de la meilleure des façons. Fidèle à son esprit, le Sphinx vous offrira quelques amuses-gueules théâtraux avant votre entrée en salle…
Très attaché à sa volonté d’ouverture de la culture au plus grand nombre le Théâtre du Sphinx applique depuis son ouverture les tarifs les plus accessibles possibles avec un tarif plein à 13€, un tarif réduit à 11€ et un tarif étudiant -26 ans à 8€.

Une Compagnie
Depuis 1996, le Théâtre du Sphinx possède sa propre compagnie professionnelle constituée de comédiennes et comédiens formés au Théâtre-école du Sphinx, aujourd’hui “la compagnie école du Sphinx”. Jusqu’alors, la compagnie intervenait dans la programmation du Sphinx et dans les festivals, encadrant les apprentis-comédiens. à partir de la saison 98/99, la Compagnie à pris un nouvel essor. La recréation française de “Didascalies” d’Israël Horovitz a constitué le point de départ. Elle a été le porte-drapeau du Sphinx dans sa volonté de défendre le théâtre populaire et des auteurs d’aujourd’hui et de demain.
Depuis, des créations sont nées, notamment Palace de Jean-Michel Ribes, La cantatrice chauve de E. Ionesco, Elle(s) de Gérard Levoyer, ou encore la dernière en date Tailleur pour dames de G.Feydeau…
“Tourner”, est, pour elle, la seule façon de faire entendre sa différence artistique. Elle ne peut que s’enrichir au contact de publics différents. Pour certaines pièces, elle investit totalement le lieu de la représentation. Le spectacle commence dès que le public passe la porte du théâtre. Le public se retrouve ainsi d’emblée dans l’univers de la pièce.

Un évènement
Pour fêter comme il se doit ses 25 ans le Théâtre du Sphinx vous propose trois jours de festivités les 8, 9 et 10 octobre prochain.
– 8 octobre : Soirée hommage à Sophie Barjac. Le Sphinx rend hommage à cette actrice française qui a débutée sa carrière au cinéma dans “À nous les petites anglaises” et “L’Hôtel de la plage” de Michel Lang. Elle a depuis enchainé de nombreux rôles au cinéma, au théâtre et à la télévision.
– 9 octobre : le prolifique dramaturge (plus de 70 pièces à son actif !) Israël Horovitz, sera à l’honneur avec sa pièce “Beyrouth ça tue” mise en scène par Patrice Fourreau. En présence de l’auteur, la compagnie du Sphinx joue cette pièce inspirée d’une histoire vraie où à Beyrouth, sous les bombes, des étudiants américains sont rapatriés, et vivent la tension de la guerre de plein fouet.
– 10 octobre : première lecture publique européenne de “Gloucester Blue”. Il s’agit de l’évènement dans l’évènement. Jamais créée en France ni en Europe Israël Horovitz a décidé de confier sa pièce, “Gloucester Blue”, écrite en 2011, à Patrice Fourreau pour sa création européenne.
“Gloucester Blue” est une comédie de moeurs, noire, moderne.
Un homme rentre chez lui après une longue absence… Il découvre que sa jeune épouse entretient une liaison avec l’entrepreneur qu’il avait engagé pour la réfection de son loft. De vieilles connaissances deviennentalors des rivaux…
L’action qui se déroule à l’étage d’un ancien bâtiment industriel. Le rideau s’ouvre sur Stumpy, l’entrepreneur, et Latham, un ouvrier qu’il emploie pour l’aider sur son chantier : ils rebouchent, enduisent, poncent les murs…
La musique d’Aerosmith qu’écoute Latham provoque, en filigrane, une sorte de lutte des classes entre eux et vis-à-vis de leurs riches clients, Lexi et Bummy.
Lexy est une femme sexy, séduisante et qui aime séduire. Elle entretient une liaison avec Stumpy.
Bummy parle le grec et le latin mais ne sait rien faire, et encore moins faire face à l’aventure de sa femme. Bien que faible et très manipulable, c’est un personnage sympathique et attachant.
Latham se contente tout à fait de son statut d’ouvrier. C’est un homme au passé pour le moins mystérieux. Il sait tout sur tout le monde en ville : qui voit qui, qui fait quoi… Il connaît tous les potins. C’est le personnage
qui dans la pièce a le caractère le plus trempé. Il est aussi très manipulateur. Il est tour à tour impertinent, bourru et menaçant.
Et puis le sexe et le meurtre s’en mêlent… dans une scène finale d’une rare violence.
En présence de toute l’équipe, (Christèle Guéry, Antoine Blanquefort, Clovis Fouin) venez assister à la première lecture publique européenne de cette pièce qui sera jouée en 2016 à Nantes avant une tournée parisienne et nationale.

Des Ateliers-Théâtre
Les ateliers du Théâtre du Sphinx sont basés sur l’apprentissage du jeu naturel tel que l’entend Stanislavski : apprendre à être vrai dans une fiction.
Tous les ateliers du Théâtre du Sphinx sont encadrés par des professionnels du spectacle et se terminent par un spectacle de fin d’année.

1- Les élèves découvrent, affûtent ou approfondissent les techniques de base du jeu théâtral et ses outils : le corps, la voix, le regard, la concentration, l’écoute, l’observation…

Toutes ces techniques sont abordées de manière ludique par des exercices-démonstration ou improvisations permettant de travailler sur l’imaginaire et la spontanéité et de solutionner progressivement les difficultés de chacun.

2- Chacun parfait son expérience théâtral en travaillant sa capacité à investir des sentiments et des émotions et à les exprimer .

3- Travail sur le rôle, le personnage et sur la manière d’appréhender un texte de théâtre.

4- Les élèves proposent différents textes afin de préparer le spectacle de fin d’année.

Ce spectacle pédagogique permet aux élèves de mettre en pratique face à un public les techniques apprises après une année de cours et ainsi, d’avoir des points de repères concrets sur sa progression.