Dans le cadre de l’évènement national “RDV Hip Hop” (présentation du projet ici), nous avons rencontré Jean Le Mancq qui préside l’association nantaise Wassup et le duo de DJ Workers qui sera présent ce samedi au château.

 

Jean Le Mancq (président de l’association Wassup à Nantes)

Pouvez-vous présenter Wassup ?

« Wassup » existe depuis un peu plus de 4 ans maintenant. On a commencé à faire des soirées à l’Altercafé, ces soirées ont bien marché donc on s’est rassemblé en un collectif avec en son sein des DJ’s, des graffeurs, des photographes … On est devenu une association après la première année. Le collectif rassemblait beaucoup de personnes, côté DJ’s on en comptait une dizaine. On s’est donc recentrés par la suite pour atteindre une petite quinzaine de membres il y a deux ans. Le style musical a pu être bien défini entre la trap avec Workers, le rap avec Wess Smith et la house avec Oxxa. On a une nouvelle résidence à l’Altercafé avec nos soirées « Classico » (trap/hip hop). On a aussi fait des concerts hip hop au Ferrailleur avec A2H, Fixpen Sill … ainsi que des soirées electro au Stereolux.

Pourquoi participer à RDV Hip Hop ?

L’asso Pick Up Production nous a contacté pour nous proposer de participer à ce projet. On a accepté bien entendu, on sera donc sur la scène Redbull en même temps que le tournoi de basket organisé par Call Of Ball. On mettra du son de 12h à 19h sur le « boom bus » sur le parking du Château des Ducs. Il y plusieurs scènes, l’asso « Le Rencard » participe également avec une scène live et il y aura une grosse scène dans le château.

Trouvez-vous que la scène nantaise s’est développée au fil des années ?

Ça explose, quand on a commencé il y a un peu plus 4 ans il n’y avait pas autant de collectifs, d’associations de jeunes. On est arrivé en même temps que « Castle Hood » notamment mais depuis 2 ans il y a eu une vague de nouveaux collectifs (« Artefaact », « Le Rencard » …). Ça montre que Nantes bouge et ça créé de la concurrence. Au final tout le monde se connaît donc c’est une concurrence plutôt amicale. Quant au milieu de la House, il s’est énormement développé sur Nantes depuis 2014.

L’avènement de C2C sur la scène internationale a t-elle aidé la scène nantaise ?

C’est une étiquette nantaise mais ce n’est pas le même style que Workers ou celui des autres artistes de Wassup. Cependant, ils ont sans doute aidé à mettre Nantes sur la carte.

Et nationalement, cela s’est-il développé ?

Oui totalement, les réseaux sociaux ont bien aidés. On passe du virtuel au concret assez facilement finalement et les artistes peuvent collaborer sans avoir à se déplacer.

Vous participez souvent aux minis BPM il me semble ?

Les minis BPM nous représentent vraiment bien, ils sont vraiment libres dans ce qu’ils font et permettent à tous les artistes de styles différents de se montrer le temps d’un après-midi dans plusieurs lieux nantais (Parc du Crapa, Hippodrome du Petit Port, Parc de la Roche).

 

Workers (Wassup, Trickart) : Be Dar & Sear Cabe

Comment s’est monté votre duo ?

Cela fait un an qu’on l’a monté, à force de collaboration on a décidé de réellement s’associer. On a sorti un EP de 3 titres pour lancer le projet après quelques sons qui ont bien marché sur le web. Suite à ça on a continué à sortir des sons assez régulièrement, on projette de faire des live en intégrant notamment un jeu de batterie, un synthé …

Vous vous êtes rencontré comment ?

Avec Wassup justement et on s’était déjà croisé comme on vient tous les deux de Saint Sébastien/ Loire.
Be Dar : Mon frère Wess Smith a aussi permis ce rapprochement.

Quel est votre style musical ?

Trap, hip hop … On a pas mal d’étiquettes étant donné nos influences variées. On a un côté plus « chill » et un autre plus « violent », ça représente un peu nos deux facettes. Pour le mini-bpm notamment, on va pouvoir alterner ces différents styles. On se complète car on a vraiment des influences différentes, on n’a pas été élevé avec la même musique.

Quel est le meilleur tremplin entre la scène et le web ?

La scène permet de concrétiser nos morceaux partagés sur internet. Ça nous permet de rencontrer les gens. Il y a deux semaines par exemple, on a joué à l’I.Boat à Bordeaux avec des mecs qu’on avait rencontré sur le net (Yung $hade notamment). On a fait notre premier set à La Rumeur (rue Bon Pasteur) !
Be Dar : Moi j’étais batteur initialement, je suis devenu DJ sur le tard. J’ai eu plusieurs petits groupes avec mon frère (Wess Smith) notamment. Après la batterie, j’ai testé le synthé pour découvrir d’autres choses.
Sear Cabe : Moi à la base je ne suis pas trop musicien. Ça doit faire 4 ans que je suis DJ, en solo ça ne marchait pas énormément, je n’avais pas trop d’ambitions.

Pour terminer, avez-vous des dates de prévues hors RDV Hip Hop et minis BPM ?

Jeudi 26 mai à l’AlterCafé pour notre soirée « Classico ». On est beaucoup pris en ce moment entre les collaborations et nos projets, on travaille un peu plus dans l’ombre en ce moment.

Quels sont vos projets pour la suite ?

On attend pour un EP que plus de gens nous connaissent, on cherche à se présenter au public davantage en montrant nos différentes facettes et en étant présents dans l’actualité nantaise. Mais ça viendra, c’est une question de temps …

 

Facebook Wassup
Facebook Workers
Programmation complète de “RDV Hip Hop”