Féminicides

Première tribune de ma vie,
J’en profite pour parler d’un phénomène vieux comme le monde.
Je dis phénomène car c’est extraordinaire de pouvoir constater la passivité de l’être humain face aux choses horribles qui se passent.

Le féminicide

Mot que l’on ne trouve dans le dictionnaire que depuis 4 ans.
Je ne suis personne pour parler à la place des femmes, à la place des hommes.
Il faut que ça change.
Il faut en parler. Et entendre qu’on ne tue pas par amour.

« Par amour »

L’amour est une naissance, pas une mort.
L’amour n’est pas un objet tranchant que l’on plante dans le coeur d’une femme.
L’amour n’est pas égoïste.
Aimer ne veut pas dire contrôler.

Le féminicide est réel.

Ce ne sont pas ces mots affichés sur les murs de nos villes qui sont choquants, c’est la non-assistance à ces femmes, c’est le silence, le tabou et surtout ce sont ces actes qui le sont.
Cinq féminicides en une semaine dans une seule ville.
133 femmes sont mortes depuis le début de l’année. Peut-être même que ce chiffre sera obsolète lorsque cet edito sera entre vos mains. Car malheureusement, ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Que faisons-nous ?

Je pense à toutes ces femmes et aux associations et collectifs dont Nous Toutes et Solidarité Femmes qui se battent chaque jour pour nos Droits.

Continuons le Combat.

Joanna
Vendredi 6 décembre aux Bars en trans 
Sortie de l’EP « Vénus » le 10 janvier prochain