Lenparrot n’est pas un petit nouveau sur les scènes nantaises, il exerce depuis de nombreuses années à travers ses différents projets. Son premier album solo est sorti l’an passé et sa tournée a débutée. Son nom commence à parcourir l’hexagone mais c’est bel et bien au Lieu Unique qu’il se sent chez lui.

“Il est des sons qui bouleversent. La voix de Lenparrot est de ceux-là, elle qui laisse un sentiment étrange, comme une persistance auditive, et qui distille au creux de l’âme un goutte-à-goutte de mélancolie et de douceur. Romain Lallement est Lenparrot. Ce jeune homme chic est l’un des piliers de la scène pop nantaise, que l’on a souvent croisé : avec Rhum For Pauline, son groupe précédent, ou sur le premier album de Pégase. Depuis 2013, il avance à pas feutrés avec un projet plus personnel qui lui a permis de constituer une jolie collection. Son premier album très attendu a été mixé par Yuksek, on y croise Christophe Chassol ou Julien Gasc. Pour célébrer ce premier disque, le lieu unique invite Lenparrot pour un week-end spécial, avec deux concerts : le samedi dans une version électrique avec des invités de marque et le dimanche en acoustique accompagné d’un quatuor à cordes.”
Cyril Jollard du LU.

La Tribune de Lenparrot dans le Lemon de Février :

Tout le monde attend février. Cessons d’être hypocrites, dès le 3 janvier tout le monde en a marre de se souhaiter la bonne année. Autant dire que vers le 29, l’électricité est palpable quand un téméraire se risque à un “meilleurs vœux” trop enjoué. Pourtant l’intention est bonne : se donner du courage pour renquiller sur une année supplémentaire, quoi de plus louable ? Mais c’est comme tout : à force de répéter les mêmes phrases machinalement, on les galvaude.

Moi j’attends février car je reviens jouer à la maison. Et puis pas n’importe comment : deux soirs, au Lieu Unique ! Mon premier album est sorti le 10 novembre dernier, et depuis ce jour j’attends ce rendez-vous.
Jouer ce disque en présence de ceux qui m’ont aidé à le façonner, dans la ville où je l’ai composé, autant de raisons qui feront de février un mois difficile à oublier.
Et comme le chantait Dominique A, j’emporterai février “au printemps en été, dans le ciel décoloré qu’un coup de vent va chasser”.
Lenparrot



Lenparrot au Lieu Unique
Samedi 10 février à 20h30 et dimanche 11 février à 19h00
lelieuunique.com