Une page se tourne à Angers-Nantes Opéra

La nouvelle saison de l’Opéra sera marquée par la transition prochaine du poste de Directeur Général. L’œuvre phare de cette programmation sera Le Couronnement de Poppée pensée depuis 21 ans par Jean-Paul Davois mais jamais présentée. L’un des plus grands opéra de l’Histoire entamera donc cette saison mouvementée où Haendel et Beethoven auront leur mot à dire.

Jean-Paul Davois

L’actuel directeur général d’Angers-Nantes Opéra quittera son poste le 1er février 2018 après 14 ans passé à ce poste. Il aurait souhaiter terminer la prochaine saison mais la réglementation des structures publiques l’en empêche. La saison sera donc séparée en deux, du moins en terme de direction.

« Convaincu que l’opéra n’est pas qu’œuvre musicale, j’ai voulu donner au théâtre toute sa place sur la scène lyrique, prêter attention au livret autant qu’à la partition, préférer les metteurs en scène qui éclairent l’action, la rendent audible et proche de nous, de notre temps, plutôt que ceux qui se contentent d’habiller la musique de belles images.
Je tenais aussi à créer de vraies équipes artistiques, quelque chose qui ressemble, malgré la complexité de la machine lyrique, à l’esprit des compagnies, en cherchant la complicité entre le chef et le metteur en scène, en veillant à la confiance de l’orchestre et du chœur pour celui qui les dirige, en misant sur l’engagement de solistes, souvent jeunes, qui adorent jouer, chanter, tenter et se réjouissent d’en devenir des interprètes à part entière.
Cette qualité simple, cette vie, cette fraîcheur, les médias les ont régulièrement saluées, la profession a su les apprécier et quelques-uns, eux aussi conscients de l’indispensable évolution de notre art, se sont engagés sur cette voie qui dessine notre avenir. »
Jean-Paul Davois, directeur général d’Angers-Nantes Opéra

L’action culturelle

Elle permet de familiariser un nouveau public avec l’Opéra. Le projet « Opéra dans la cité » fait partie de ses actions qui se répartissent au cours de la saison culturelle. Ainsi, beaucoup de choses seront mises en place autour du Couronnement de Popée. Le cabaret des quartiers sera mis en place avec Mam’zelle Nitouche.
Dans le cadre de cette ouverture à tous, l’Opéra relance ses tarifs « très réduits »*.

Les collaborations

Comme chaque année des collaborations habilleront la saison. On aura une part de cinéma avec l’ouverture du festival de cinéma des 3 Continents qui se fera au Théâtre Graslin tout comme celle du Festival du Cinéma Espagnol.
L’Opéra n’a pas manqué de se rapprocher du Musée d’arts qui rouvre ce mois-ci afin d’établir des collaborations tout au long de l’année. Des concerts prendront notamment place dans le nouvel auditorium.

Extrait de la programmation

Le Couronnement de Poppée
L’Incoronazione di Poppea
Claudio MONTEVERDI (1567-1643)

Les représentations sont présentées en partenariat avec Baroque en Scène.
(Opéra en italien avec surtitres en français)

L’empereur Néron n’est pas romantique.
Il est cette puissance de désir, cette violence de passion que le pouvoir lui permet d’assouvir.
Avec Poppée, la belle ambitieuse, la si langoureuse aimante, il trouve enfin brasier à sa mesure où se fondent sentiments et jouissance. Et le mal n’existe plus. Il ne reste qu’à éliminer les sages, déjouer les intrigues, éviter les lames jalouses, exiler, répudier, pour que l’amour impérial puisse triompher de la loi, de la raison et de la vertu, puisse scintiller sous la chatoyante pourpre du sang et que le couronnement de Poppée finisse par advenir.
Claudio Monteverdi, au soir de sa vie, l’inspiration décuplée par le talent d’autres compositeurs, livre une œuvre à la pureté de diamant que les outrages du temps sur une partition oubliée, maintes fois remodelée, et sur un livret lacunaire, difficilement reconstitué, n’ont pas entachée. Contrairement aux usages de l’époque, il préfère la violence de l’histoire à l’idyllique mythologie, magnifie le livret en des airs sophistiqués qui en épousent le sens et offre ainsi au tout jeune opéra plus que la maturité d’un genre, il le vêt à jamais de son éternelle et intemporelle modernité.

Nouvelle production
Théâtre Graslin
Lundi 9, mardi 10, jeudi 12, vendredi 13, dimanche 15, mardi 17 octobre 2017
En semaine à 20h, le dimanche à 14h30

Mam’zelle Nitouche
Hervé (1825-1892)

Coproduction Angers-Nantes Opéra, Opéra de Toulon.
Production déléguée Bru Zane France
(Opéra en français avec surtitres)

Qu’il est émoustillant pour Célestin, vénérable professeur de musique au couvent des Hirondelles, de se métamorphoser chaque soir en Floridor, compositeur adulé de la scène parisienne à succès ! Qu’il est grisant pour son élève Denise de Flavigny, timide à la voix d’or, de se faufiler dans ses pas jusque sur les planches pour y chanter, y triompher, sous les beaux atours de Mam’zelle Nitouche ! Et tout en est chamboulé !
Le fiancé de Denise s’éprend de Nitouche, Denise croit en aimer un autre, Célestin court, Floridor tremble, tout valse, trépigne, se brise dans un étourdissant jeu de miroirs.
Hervé, le père de l’opérette, se complait dans cette folle intrigue dont le livret, joyeusement mijoté par Henri Meilhac et Albert Millaud, s’inspire sans vergogne de sa double vie d’organiste sérieux et de compositeur de musique légère. Il pousse cette fantaisie, aux dialogues dignes d’un Labiche, dans les retranchements du vaudeville, caracole sur le parlé-chanté, truffe son opérette d’airs au charme indéniable ou à la drôlerie un rien gaillarde, fait sonner orchestre et chœurs avec entrain et signe ainsi son œuvre la plus connue qui le fera entrer dans l’histoire et dans les mémoires.

Nouvelle production
Théâtre Graslin
Jeudi 14, vendredi 15, dimanche 17, mardi 19, mercredi 20 décembre 2017
en semaine à 20h, le dimanche à 14h30

*Nous vous invitons à vous renseigner directement auprès de l’Opéra pour connaître les détails des tarifs.

Les P’tites Michu et Rinaldo seront proposés en audiodescription.

La campagne d’abonnement est déjà lancée et l’achat de billets individuels aura lieu à partir de début septembre.

Angers-Nantes Opéra
Théâtre Graslin – Place Graslin à Nantes
angers-nantes-opera.com & 02 40 69 77 18

Le couronnement de Poppée - Angers-Nantes Opéra

©Nicolas Dhervillers – Saison 1718 (1) & Poppée (2)