Lithopédion Tour

Les actualités autour de Damso sont nombreuses que ce soit sa séparation avec le Label 92i et les rumeurs de clash avec le boss du label Booba, l’abandon de l’hymne de la Belgique pour la coupe du monde ou encore l’annonce d’un nouveau projet imminent QALF.

Les Zéniths avant QALF

Suite à l’invitation de Booba sur le morceau « Pinocchio » en 2015, le rappeur belge n’a cessé de performer et a connu un succès fulgurant. Son premier album Batterie faible a obtenu la certification de disque d’or le second Ipséité à lui obtenu le disque de diamant (500.000 copies).

Le 15 juin dernier, Damso signait son retour avec son 3ème album solo Lithopédion. 1, 2, 3 et puis s’en va : alors qu’il avait signé un contrat de 3 albums avec 92i, le label dirigé par Booba, Damso a décidé de ne pas prolonger l’aventure avec le DUC. Résultat ? Booba s’en est pris à son ancien poulain belge en lui reprochant notamment de faire passer ses messages sur Instagram plutôt que directement par téléphone avec lui. De quoi sera donc fait l’avenir de l’auteur de « Macarena » ? En attendant d’en savoir plus, le rappeur d’origine congolaise peut compter sur son public qui continue de se procurer son dernier opus en masse, au point de le faire certifier lui aussi en disque de diamant.

Sur Instagram, Damso a fait savoir qu’il avait l’envie de construire un orphelinat au Congo, visiblement bouleversé après son voyage là-bas. En légende de son post, le rappeur a écrit : “Suite à mon voyage, J’ai décidé de construire un Orphelinat au Congo RDC mon pays natal. Je ne suis pas assez qualifié pour ça donc vos idées et vos connaissances sur le terrain sont les bienvenues” indiquant ensuite une adresse mail pour les motivés. Une jolie initiative, largement saluée par ses 1,5 millions d’abonnés.

Récemment, le belge a relancé la rumeur autour d’un probable projet intitulé QALF sans annoncer de date de sortie. Damso viendra, quoi qu’il advienne, cracher le feu le 28 novembre au Zénith de Nantes alors préparez-vous !

Théo Reitzer

Damso
Mercredi 28 novembre à 20h au Zénith de Nantes
ospectacles.fr