Le Japon a connu, avec la catastrophe de Fukushima, l’un des pires moments de son histoire. Dans “Time’s Journey Through a Room” Toshiki Okada évoque ce drame à travers un homme qui a vu sa vie basculer. En effet, le tragique événement a emporté sa femme. Entre réalité et esprits, ce spectacle en japonais surtitré dévoile l’histoire d’un homme ou plutôt d’un peuple meurtri.

Un homme a perdu sa compagne peu de temps après le tsunami : décédée en caressant l’espoir que la catastrophe nucléaire allait donner un nouvel élan sociopolitique au pays, elle laisse son mari affronter seul la réalité.

Beaucoup de Japonais ont ressenti ce désir paradoxal que la catastrophe soit le début d’une ère nouvelle. Aujourd’hui, il n’est plus possible d’y croire et les survivants sont confrontés aux fantômes de ceux qui sont décédés avec leur foi en l’avenir. Sur scène, l’homme et sa nouvelle compagne dialoguent avec la disparue, faisant entrer le spectateur au cœur des complexités et des doutes qui habitent le Japon actuel.
Les mouvements des corps fusionnent avec les mots, l’espace et les sons réels (enregistrés sur le terrain) grâce à un dispositif sonore et spatial d’une extrême finesse, conçu par l’artiste contemporain Tsuyoshi Hisakado. Le spectateur est alors pris par cette atmosphère englobante où esprits et vivants cohabitent.

Time’s Journey Through a Room
Du 6 au 10 novembre à 20h30 au Lieu Unique
lelieuunique.com