La vallée de Poupet est prête à vous accueillir pour cette 31ème édition. C’est un véritable défi pour l’organisation après l’anniversaire mémorable de l’an passé. L’ensemble des concerts prendra place sur la superbe scène du théâtre de verdure. Rendez-vous début juillet à Saint-Malô-du-Bois !

 

Nous avons rencontré le duo nantais Samifati en avril dernier afin de les connaître davantage. Ils fêteront le 14 juillet à Poupet aux côtés de Jean-Michel Jarre, une consécration !

Sami, quand as-tu eu l’idée de joindre le violon à la musique électronique ?

Sami Fatih : Finalement, c’est venu assez tard. J’ai commencé le violon à l’âge de 6 ans. A l’adolescence je me suis rendu compte que sur l’ordinateur que j’avais chez moi il était possible d’installer des logiciels pour faire de la musique. J’ai commencé à composer des morceaux sur cet ordinateur et l’idée de mélanger ces titres avec le violon est venu quand j’avais la vingtaine ! Je n’y avais pas forcément pensé avant.
Avant le projet Samifati, j’avais un groupe avec qui ça s’est arrêté, c’est à ce moment là que j’ai essayé de me lancer avec mon violon et mon ordi.

Comment vous-êtes vous rencontrés ?
Et pourquoi avez-vous lancé cette collaboration ?

Axel Vanlerberghe : On s’est rencontré sur un festival où je faisais de la captation vidéo. A l’époque Sami jouait avec son groupe Drop et je leur ai proposé de leur faire une petite vidéo live d’un de leurs morceaux. Par la suite, en solo, Sami a voulu intégrer de l’image à sa musique. En 2013, nous nous sommes vus deux mois avant une date à Hip Opsession pour créer quelque chose. Suite à ça tout s’est enchaîné.
SF : Depuis, Axel est présent sur toutes les dates, on fonctionne ensemble !

Quel est votre meilleur souvenir live jusqu’à aujourd’hui ?

SF : On revient du Burkina Faso où on a joué dans un festival électro qui s’appelle Africa Bass Culture. On a joué dans un club ouvert 24h/24 et 7j/7. Ce n’est pas un club d’expat’, le pari était de jouer de l’électro dans un club local qui ne joue pas du tout ce style de musique. Un gars de notre collectif a joué avant nous, ça ne réagissait pas beaucoup, les gens étaient plutôt calmes. C’était plutôt passif. Du coup on était persuadé que notre passage serait un échec. (rires) Au final, dès le premier morceau les gens se sont mis à danser, c’était assez intense. Il faisait 40 degrés, l’électricité du quartier était coupée donc ils tournaient sur des groupes électrogènes, la clim’ n’était pas mise du coup. On était en sueur à la fin mais c’est vraiment un super souvenir. On jouait avec les sud-africains Batuk en plus de ça, c’était drôle de les voir dans cette configuration là. Ils font le tour des festivals et là ils jouaient devant un club de 250 personnes sous 40 degrés !

Vous serez à Poupet avant Jean-Michel Jarre. Qu’attendez-vous de cette date ?

SF : C’est notre plus grosse date de l’été. On a un peu la pression, on a un côté scénographie sur scène très important entre les écrans et la LED. Jean-Michel Jarre, ça fait 20 ans qu’il fait ça, il y a du gros niveau. C’est assez dingue de faire sa première partie.

L’interview complète ici

 

Pour le reste de la programmation, on vous propose ci-dessous nos dates coups de cœur :

Lanomali, L’Aventure Malienne de -M- + Kiz
+ Bric à Brac Sound System

Mardi 4 juillet
Vous avez peut-être entendu “Bal de Bamako” sur les ondes, un titre enjoué où l’on retrouve les voix connues de -M- et d’Oxmo Puccino. Ce morceau appartient au nouveau projet World Music du premier cité qui s’est associé à Toumani Diabaté & Sidiki Diabaté. On ne peut donc pas qualifier cet opus comme le nouvel album de Matthieu Chedid mais plutôt comme une parenthèse collective.
La langue française s’associe à la musique africaine pour un album complet et fort musicalement qui mérite une écoute attentive. La douceur de celui-ci est agréable et ce genre d’album est nécessaire dans une industrie du disque où l’intérêt financier passe avant l’essence même de ce qu’est la musique.
On attend désormais de voir ce que cela donne sur scène !

Manu Chao La Ventura + The Inspector Cluzo

Mercredi 5 juillet  (complet)

Calypso Rose + Flavia Coelho + Faada Freddy
+ Sidi Wacho

Vendredi 7 juillet
A 77 ans, l’artiste caribéenne semble plus fraîche que jamais. Une histoire incroyable, une carrière ahurissante et toujours la même joie de vivre. La « calypso queen » possède cette vertu salvatrice : donner de la joie.

Matmatah + Trust + The Celtic Social Club
+ Cachemire

Jeudi 13 juillet

Jean-Michel Jarre + Samifati

Vendredi 14 juillet
Après plus de 6 ans d’absence, Jean-Michel Jarre revient avec un dispositif scénique complètement nouveau (show lumières, laser et vidéo) pour jouer les titres d’Electronica 1 et 2, et certains de ses plus grands succès depuis Oxygène et Equinoxe.
Pour accompagner l’événement, et la date du 14 Juillet s’y prêtant parfaitement, le Festival de Poupet proposera à l’issue du concert un embrasement du Théâtre.

Imany + Agnes Obel + Ella Foy

Mardi 18 juillet

 

Le festival de Poupet à Saint-Malô-du-Bois
Du 3 au 21 juillet
festival-poupet.com