Cap sur 2018 pour Loud

Encore méconnu en France, le rappeur québecois Loud pratique pourtant son art depuis quelques années dans le Nord de l’Amérique. En octobre 2017, son album Une année record l’a propulsé sur le devant de la scène francophone. Il sera précédé par Heskis, membre du collectif 5 Majeur et par le nantais Maltès.

 

Le MC montréalais s’est laissé tenter par l’aventure solo en 2017. Que ce soit via son EP New Phone ou son premier opus Une année record, Loud a réussi sa traversée de l’atlantique. La tâche est d’autant plus compliquée pour un rappeur francophone de l’étranger tant les artistes français sont nombreux. Au fil des mois, de nouveaux noms arrivent pourtant à se démarquer. On pense tout de suite aux belges Roméo Elvis, Damso et Caballero & Jeanjass et aux suisses Di-Meh et Josman. Jamais la francophonie n’avait été si présente dans le rap. Loud, c’est encore autre chose ! En effet il n’hésite pas à mélanger les langues dans ses compositions et c’est ce qui fait tout le charme de sa musique. L’industrie musicale française l’a sûrement incité à rapper entièrement en français pour monter en puissance mais cela dénaturerait son projet. Va t-il séduire le public français sur scène ? Réponse 25 avril !

« I’m back on my bullshit
Entouré de désaxés, chaque jour est le Jour J
On s’apprête à rouler sur Paris smell that new cheese. Ils pensent tous que j’suis ’ricain quand j’leur parle de “Où J’Vis” »
Loud dans « 56k » (New Phone 2017 Silence d’or Inc)

En écoute : « TTTTT »

Loud + Heskis + Maltès
Mercredi 25 avril au Ferrailleur
leferrailleur.fr & facebook.com/krumpp44